Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

Jamais un algorithme n'abolira l'inégalité ...

Communiqué du Réseau Ecole Paris

Le gouvernement n’en finit pas de se désoler à grand bruit des ravages créés par les politiques libérales qu’il met en œuvre dans l’éducation et auxquelles il ne veut pas renoncer.

Ainsi, il aurait inventé le remède miracle contre la ségrégation sociale au collège : l’algorithme.

Il transpose ainsi au collège une procédure d’affectation qui a déjà fait les preuves de ses limites au lycée.

En focalisant tout sur le choix de l’établissement, cette procédure plonge les familles dans l’angoisse de devoir formuler des vœux sans trop savoir ce qu’ils deviendront, tant le système est complexe et opaque. À Paris, qui dit choix dit mise en concurrence renforcée.

En dispensant le privé de cette procédure, on lui envoie des clients supplémentaires : tous les parents inquiets avant l’affectation, tous les déçus après.

Enfin, croire aux vertus de l’algorithme, c’est confondre une fois encore mixité sociale et mixité scolaire : les élèves issus des classes populaires ne sont pas des boulets voués à l’échec par quelque handicap socio-culturel qu’il s’agirait simplement de répartir plus équitablement pour mettre fin aux excès de ségrégation qui font désordre dans le paradis libéral.

Osons proposer notre algorithme politique pour assurer une vraie égalité :

- une carte scolaire contraignante, imposée également à l’enseignement privé, en attendant sa mise en extinction, qui délivre les familles des soucis du choix et assure dans le cadre d’un service public, l’égalité sur le territoire ;

- une réforme du collège qui, au rebours de celle qui est mise en œuvre, crée plus de commun entre établissements, les classes et les individus ;

- une pédagogie et des contenus d’enseignement qui permettent à tous de réussir, quelle que soit l’origine sociale ;

- la gratuité complète qui évite les nombreuses inégalités scolaires liées à l’argent ;

-un observatoire des inégalités permettant la redistribution de moyens et de formations supplémentaires là où s’observent des écarts de réussite.

Car aucun dispositif technique ne vaudra jamais une politique nationale au service de l’égalité.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.