Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

Communiqué de la Gauche Rassemblée de Castres

Le 29 juillet 2015, le maire de Castres a décidé, seul, de signer un bail locatif à l'association « Les amis du Sénevé »; cette association souhaitant ouvrir dans des locaux appartenant à la ville une école privée hors contrat.

Il est impensable pour nous, fervents défenseurs de l'école publique, de voir un élu de la République louer un bâtiment appartenant à la collectivité à une école privée hors contrat prônant un enseignement religieux relevant de l'intégrisme. Rappelons ici, que seules les écoles privées sous contrat ( par exemple celles dépendant de l'OGEC pour l'enseignement catholique) sont tenues de respecter les programmes scolaires.

C'est pourquoi lors du Conseil municipal du 22 septembre 2015, nous avons protesté contre le choix de Pascal Bugis. En acceptant de louer des bâtiments communaux à cette association, le maire cautionne de fait, ce qui est à nos yeux une forme d'éducation relevant de l'obscurantisme et du fanatisme. Le projet pédagogique de cette école revendique son refus du positivisme parce qu'il « présuppose que les sciences ont le monopole de la pensée rationnelle et de la vérité »; on remarque d'ailleurs que l'enseignement des sciences est absent des programmes sur le site internet du Cours du Sénevé. On trouve aussi sur ce site une phrase dénonçant le fait que l'ouverture et la tolérance soient considérées comme des valeurs suprêmes par les tenants d' « un certain conformisme social ». N'en déplaise aux amis du Sénevé, la tolérance doit être un des piliers du vivre ensemble, une valeur fondamentale de notre république; sans tolérance pas de fraternité.

Comme l'écrit Henri Pena-Ruiz: « la distinction entre croyance et connaissance doit être bien marquée, sauf à inaugurer un nouveau type d'obscurantisme, et à faire le lit de nouvelles tyrannies."

Le repli communautaire et religieux prôné par cette école nous semble dangereux. Priver des enfants d'un enseignement scientifique rationnel et objectif, c'est les priver non seulement de clés pour comprendre le monde mais c'est aussi leur fermer des portes pour leur orientation future.

Jaurès écrivait dans un discours prononcé à Castres le 30 juillet 1904: « La démocratie a le devoir d'éduquer l'enfance ; et l'enfance a le droit d'être éduquée selon les principes mêmes qui assureront plus tard la liberté de l'homme. Il n'appartient à personne, ou particulier, ou famille, ou congrégation, de s'interposer entre ce devoir de la nation et ce droit de l'enfant. Comment l'enfant pourra-t-il être préparé à exercer sans crainte les droits que la démocratie laïque reconnaît à l'homme si lui-même n'a pas été admis à exercer sous forme laïque le droit essentiel que lui reconnaît la loi, le droit à l'éducation ? ». Pour nous, ce devoir républicain est toujours une priorité.

Nous demandons solennellement au maire de Castres de revenir sur sa décision. P.Bugis nous a présenté sa décision comme la location d'un bail commercial à une association. Pour nous l'école n'est pas une marchandise; une commune se doit dans l'intérêt des enfants de veiller à ne pas favoriser ou cautionner l'intégrisme religieux quel qu'il soit.

La Gauche rassemblée: M.Gilmer; Ph.Guérineau; G.Rouquette; J-M. Pothier; M.Daste-Moron; A.Martinez.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.