Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

Peut-on parler d'égalité avec les enfants "ordinaires" dans la scolarisation des enfants handicapés ?

Les enfants handicapés sont confrontés à de nombreuses difficultés dans la vie de tous les jours et en particulier quand il s'agit de leur scolarité.

 Deux possibilités leur sont offertes :

-  une scolarisation en milieu "ordinaire" (école primaire, collège, lycée) actuellement appelée Inclusion Scolaire

-  ou une scolarisation en milieu spécialisé (médico-social).

Leur scolarisation dépend de la nature du handicap. Ceux qui ont, malheureusement, des handicaps associés suivent une scolarité en milieu spécialisé et les autres dans les établissements habituels.

Les élèves handicapés, qui poursuivent leur scolarité dans les établissements ordinaires, rencontrent de nombreuses difficultés à cause du manque de moyens mis à leur disposition pour la compensation du handicap et aussi par le manque de personnes susceptibles de les aider en classe.

Souvent les enseignants ne découvrent la présence de ces élèves  que le jour de la rentrée. Une préparation des enseignants concernant un minimum de connaissances sur le handicap de l’élève concerné permettrait d’éviter des erreurs et des malentendus. L'élève pourrait ainsi bénéficier d'un bon accueil en classe; ce qui contribuerait à le rassurer et à l'encourager à accepter ce nouveau milieu qu'il lui est inconnu.

L'analyse des besoins de l'élève handicapé est déterminante pour amorcer dans les meilleures conditions sa scolarité. L'école, la famille, l'enseignant référent, des assistants de vie scolaire  (AVS) doivent agir en partenariat.

L'enseignant référent permet de suivre la scolarité de l'élève et de maintenir le contact avec les parents qui seront informés des difficultés ou des progrès de leur enfant.L’AVS a notamment pour fonction d’accueillir l’élève handicapé et de l’aider dans ses déplacements. Il lui permet aussi :

-         d'effectuer les actes de la vie quotidienne qu’il ne peut pas faire seul,

-         de favoriser la communication avec ses camarades,

-         de se socialiser,

-         de lui assurer des conditions de sécurité et de confort.

Il intervient dans la classe en concertation avec le professeur. Il apporte une aide à l’écriture ou prend des notes à la place de l’élève quand le handicap de ce dernier ne lui permet pas de le faire. Il  l’aide aussi à la manipulation du matériel.

En dehors du temps d’enseignement, il s’occupe de lui dans l’interclasse et au moment des repas.

La loi du 11 février 2005 a confirmé, entre autre, le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et adapté. Les parents sont de plus en plus  étroitement associés à la décision d'orientation de leur enfant et à la définition de son projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.)

C'est à partir des besoins identifiés que l'équipe pluridisciplinaire va élaborer le projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l'élève en situation de handicap, en tenant compte des souhaits de l'enfant ou de l'adolescent et de ses parents.

Le PPS assure la cohérence d'ensemble du parcours scolaire de l'élève en situation de handicap. C'est sur la base de ce projet que les décisions utiles sont prises et mises en œuvre par la maison des personnes handicapées (MDPH), en faveur de l'élève handicapé.

Le PPS définit les modalités de déroulement de la scolarité en précisant, si nécessaire :

-         la qualité et la nature des accompagnements, notamment thérapeutiques ou rééducatifs

-         le recours à une aide humaine individuelle ou mutualisée

-         le recours à un matériel pédagogique adapté

-         les aménagements pédagogiques.

Il est cependant urgent, dans le cadre de la loi citée plus haut, de mettre en place, effectivement, le décret sur la coopération entre l’éducation nationale et le secteur médico-social. Cette coopération doit être renforcée à tous les niveaux :

 - au niveau national : entre différents ministères,

- au niveau régional : entre agence régionale de santé et de rectorat,

- au niveau local : entre l’inspection académique, la MDPH et le milieu spécialisé. 

 

En conclusion, on peut dire que nombreux sont les obstacles qui continuent de nuire à la scolarisation des enfants handicapés, au nombre desquels des locaux non accessibles, des moyens et des services d’accompagnement insuffisants, le manque d’information et de formation des enseignants, la situation précaire des AVS.

L’importance du rôle joué par les AVS auprès d’élèves handicapés dans la réussite de leur scolarité n’est plus à démontrer. Malheureusement leur nombre, mis à la disposition des élèves handicapés est insuffisant, parfois même inexistant.

Pourtant les exigences de résultats sont les mêmes que pour les enfants « ordinaires » car ils préparent les mêmes diplômes et passent les mêmes examens. Ils sont aussi en difficultés lorsqu'il s'agit d'orientation pour leur futur professionnel. Ainsi l'inégalité dans la scolarité des enfants handicapés existe toujours.

Il faudrait que des efforts beaucoup plus importants que ceux consentis actuellement soient mis en œuvre pour qu’en fin de compte l’accueil à l’école d’un enfant handicapé ne soit plus une exception mais une évidence.

Hélène Medanet

Enseignante retraitée à l'Institut Nationale des Jeunes Aveugles

 

Bibliographie

-          Guide de l’enseignant : www.education.gouv.fr/

-          Handiscol’ : 0801555501 ? numéro destiné aux familles et aux enseignants qui interviennent auprès d’enfants ou adolescents handicapés.

-          Expérience d’enseignement de Mathématiques à des élèves handicapés visuels intégrés dans une classe ordinaire au collège. Son compte rendu est sur : www.ac-creteil.fr/

-          Les dernières circulaires : 1. BO n°19 du 9 Mai 2014 ; 2. Circulaire n°2002-113 du 30/04/2002 ; 3. Circulaire n°2001-035 du 21/02/2000 : scolarisation des  élèves handicapés : B.O n°9 du 1er Mars 2001.

-          Apprendre et vivre ensemble : Handicap et Intégration Scolaire : CRDP Auvergne. Collection « Documents, actes et rapports pour l’éducation » 1998. Réf 630Z4250. Un panorama complet de l’adaptation et l’intégration scolaire.

 

     Sites internet :

-          Intégration scolaire : http://Interscol.free.fr/

-          Handiscol’ : www.education.gouv.fr

-          Ouvrage : Guide à destination des professionnels disponible sur le site du ministère : www.education.gouv.fr

-          Compensation du handicap : le temps de la solidarité. Rapport du sénateur Paul Blanc

Rendu public le 22 juillet 2002. Il montre l’insuffisance de l’intégration individuelle en milieu scolaire des enfants handicapés. A lire sur le site du Sénat : www.senat.fr/

-          Scolarisation des jeunes handicapés : Rapport téléchargeable sur le site suivant : http://trf.education.gouv.fr/

-          Guide de l’intégration scolaire de l’enfant et de l’adolescent handicapés : Dunod, Mai 1999. Un inventaire méthodique et raisonné des dispositifs et réglementations.

 

Revues :

-          Handicap et intégration : TDC n°836 du 15 au 31 Mars 2002 ;

-          Choisir « 50 titres » : la scolarisation des enfants et adolescents handicapés. Bibliographie complète et commentée : CNDP en collaboration avec le CNEFEI Octobre 1999

-          CNEFEI : Centre National d’Etudes et de Formation pour l’enfance inadaptée. 58 avenue des Landes, 92150 Suresnes. Tel 0141443100/www.cnefei.fr/

-          Fédération APAJH ( Association pour Adultes et Jeunes Handicapés) : 26 rue du chemin vert, 75541 Paris Cedex11 : 0148072588.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.