Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

Education: Hâtons-nous de rendre l'Egalité populaire , Egalité: Hâtons-nous de rendre l'Education populaire!

article paru dans Le Patriote 

Samedi 6 juin, le Réseau Ecole du PCF Antibes-Casa a réuni entre 12 (selon les R.G) et 20 (selon les organisateurs) personnes. Au centre des débats, l'Ecole de l'Egalité:

L'Ecole est donc un vaste chantier... où tout est en ordre: le Ministère décrète, y compris la nuit, après une grève d'enseignants; l'administration impose; les enseignants sont sommés d'appliquer des décisions souvent contradictoires; les parents sont réduits au rôle de "consommateurs d'école"...et les enfants trinquent (enfin, les 150000 d'entre eux qui sortent chaque année du système sans diplôme).

 

Il est temps d'investir ce chantier en y apportant quelques questions:

 

Quand 32% des enfants d'ouvriers et 5% des enfants de cadres et professions libérales sortent sans diplôme, peut-on parler de "difficultés" et d' "échec" scolaires en masquant les inégalités sociales d'appropriation des savoirs et sans se donner les moyens d'agir contre ces inégalités sur les territoires et dans les classes?

 

Quelle "mixité sociale" sans une refonte volontariste de la carte scolaire, sans une remise en cause de la concurrence (le vrai nom de l' "autonomie") entre territoires, entre établissements (aggravée par la réforme des collèges)...?

 

Comment assurer le temps et les moyens d'une appropriation de savoirs de haut niveau pour tous le élèves sans un allongement de la scolarité obligatoire (gratuite et laïque) de 3 à 18 ans, sans donner aux enseignants une formation -initiale et continue- et des conditions de travail mettant la compréhension et le traitement des difficultés scolaires au coeur des pratiques pédagogiques?

 

L' "égalité des chances", version "tri social" des Lemaire et consorts ou la pseudo égalité "bienveillante" des Peillon Belkacem, c'est la mise en application, dès l'école, d'une politique de mise en concurrence des peuples, des individus: adaptabilité, flexibilité, compétitivité, "compétences" utilitaires et morcelées...

 

A cet ordre libéral et austéritaire, les membres Antibes-Casa du Réseau Ecole appellent à opposer ensemble des solutions porteuses d'égalité et d'émancipation sociales...

 

... Et donnent rendez-vous à toutes et tous les 27 et 28 juin,au stand du PCF Antibes-Casa de la Fête du Château pour en débattre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.