Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

La convention de l’UMP officialise l’organisation d’une école de l’injustice : faisons front pour créer l’école de l’égalité que l’avenir exige !

 

Malheureusement, les mesures annoncées par la convention de l'UMP sur l'école confirment nos analyses : la droite organise dans ce pays une nouvelle école, inégale dans ses objectifs et son fonctionnement.

Après les suppressions de postes de fonctionnaires et la casse de la formation des enseignants, qui crée un volant de diplômés sans statut de fonctionnaire d’État, l’autonomie financière va obliger chaque établissement à gérer la pénurie en embauchant des contractuels… quand ils en auront les moyens. La droite officialise sa volonté que tous les élèves n’aient pas droit à un enseignement égal sur tout le territoire.
 

Après la suppression de la carte scolaire et l’installation du socle commun qui distingue dans le programme ce que l’on enseigne à tous et ce qui est réservé en option à une partie des élèves seulement, la suppression du collège unique et son remplacement par le « collège pour tous », « organisé par classes plutôt que par quartiers », veut créer des établissements de niveaux différents : d’un côté, on ne visera que le socle commun, de l’autre les établissements qui en auront les moyens auront des ambitions plus élevées. C’est la ségrégation scolaire organisée !
 

L’école actuelle fabrique trop d’échec. Mais il est suicidaire pour l’avenir de notre pays de renoncer aux efforts nécessaires pour construire l’école de l’égalité. Face à l’élévation du niveau des savoirs, pour que les citoyens et travailleurs de demain soient éclairés, et pas pilotés comme des machines, l’avenir exige que tous les élèves fassent des études plus longues.
 

Ce renoncement à l’égalité constitue un retour en arrière inédit dans l’histoire de notre pays. L’heure est grave. Cette fois, c’est officiellement que la République est menacée. Le PCF appelle toutes les composantes de la gauche à faire front : il faut cesser de s’aligner sur les réformes au service de l’inégalité et proposer enfin une réponse aux aspirations de notre peuple à l’égalité dans l’accès aux savoirs.
 

Ensemble, réaffirmons que tous les élèves sont capables d’apprendre et que le service public d’éducation nationale a la responsabilité de leur en donner les moyens. Redoublons d’efforts contre l’échec scolaire. Travaillons à la relance d’un collège véritablement unique, enseignant à tous les élèves le même programme dans toutes les classes et dans tous les établissements, pour préparer l’entrée de tous au lycée. Cela nécessitera des moyens : des équipes éducatives sous statut de la fonction publique d’État, une relance de la formation initiale et continue des enseignants, un plan de lutte contre les inégalités scolaires. Cela demandera de rompre avec la stratégie de Lisbonne et avec les politiques d’austérité européenne. Mais il est urgent d’avoir ce courage : l’avenir de notre pays en dépend.
 

Communiqué du réseau école du PCF - 30/11/2011
Contact: Marine Roussillon (0687229787)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.