Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

Défendre / Transformer la maternelle pour la réussite de tous les enfants

L’école maternelle constitue une étape essentielle pour le développement personnel et la socialisation des enfants. Parce qu’elle est leur première école, elle joue un rôle décisif dans leur réussite scolaire et dans la lutte contre la reproduction des inégalités sociales.

Mais aujourd’hui, l’école maternelle est en danger. Pour éponger la dette des banques, la droite sacrifie l’éducation. L’école n’a plus les moyens de fonctionner.

Obtenir une place en maternelle est devenu un vrai combat.

La scolarisation des enfants de 2 ans est en recul constant. 

Les conditions d’accueil sont gravement dégradées.

Les postes d’enseignants sont supprimés par milliers. Des classes sont fermées et celles qui restent sont surchargées.
Tout en cassant le service public, Nicolas Sarkozy et son gouvernement accélèrent la création de structures privées payantes (jardins d’éveil) en sacrifiant l’ambition d’éducation des enfants.

Casser la maternelle c'est accroître les inégalités, renforcer l’échec scolaire, exclure !

Si l’État ne donne pas à l’école les moyens de fonctionner, ce sera aux collectivités locales et aux familles de payer la facture. L’accès à l’éducation ne sera plus assuré pour tous et sur tout le territoire.

La suppression de l’école maternelle est inscrite dans le projet européen de construction d’une école sélective, qui reproduit et aggrave les inégalités sociales.

Parents, enseignants, personnels, dès maintenant, exigeons l’ouverture de nouvelles classes de maternelle

►  offrant la possibilité de recevoir les enfants dès 2 ans, lorsque la famille le demande

►  permettant de ne pas dépasser 20 élèves par section.

Depuis un an, le Front de gauche travaille avec tous ceux qui le souhaitent à l’élaboration d’un projet populaire et partagé pour l’école.

Le PCF appelle tous ceux qui veulent défendre l’école maternelle et le service public d’éducation nationale à se rassembler pour poursuivre ce travail et construire ensemble le projet d’une école émancipatrice. Organisons des ateliers législatifs et écrivons ensemble les lois qui façonneront le projet politique dont l’école a besoin. Portons dans les luttes sociales et électorales à venir l’exigence d'une nouvelle phase de démocratisation scolaire pour une école de la réussite de tou-te-s : une école qui transmette à tous les enfants les savoirs et l’autonomie de pensée nécessaires pour maîtriser leur vie. 

Une culture commune pour tous les enfants. Les programmes doivent être repensés pour permettre aux enfants d’accéder à la culture dans toutes ses dimensions, de construire leur autonomie intellectuelle dans la coopération et la solidarité. 

Une école maternelle accessible à tou-te-s : droit à la scolarité dès 2 ans, scolarité obligatoire à partir de 3 ans.
Rendre l’école maternelle obligatoire, c’est obliger l’État à assurer l’accueil de tous les enfants dans de bonnes conditions. C’est un principe d’égalité. 

Construire l’école sur le modèle de l’enfant qui n’a que l’école pour apprendre.
L’école doit changer pour prendre en compte les enfants avec leurs différences. C’est à elle de donner à tous les enfants les clefs nécessaires pour entrer dans les apprentissages scolaires. D’où l’importance de la formation des enseignants pour comprendre ce qui fait problème aux élèves et élaborer des réponses efficaces.

 

 

Accueil : pour permettre à tous les enfants d’apprendre il faut :

    1    ► un taux d’encadrement adapté à l’âge des élèves, avec une baisse des effectifs par classe (20 en petite section et 15 en toute petite section)

    2    ► annulation des suppressions de postes et plan de recrutement d’enseignants et de personnel accompagnant sous statut de la fonction publique

    3    ► des programmes qui permettent à tous les élèves d’apprendre

    4    ► développement d’une formation professionnelle initiale et continue adaptée et ambitieuse pour les enseignants et le personnel accompagnant, en lien constant avec la recherche.

 

le 02 September 2011