Réseau école du Parti communiste français

Réseau école du Parti communiste français
Accueil
 
 
 
 

Mobilisation lycéenne : un gouvernement de pompiers pyromanes !

La mobilisation des lycéennes et des lycéens ne cesse de s’étendre depuis quelques jours. Ils sont plusieurs dizaines de milliers à manifester dans tout le pays et des centaines d’établissements sont bloqués. Contre la politique de tri social mise en œuvre par Macron et Blanquer, ces jeunes revendiquent un même droit à l’éducation pour toutes et tous, sur tout le territoire. Leurs revendications sont justes. En refusant le bac à la carte, en réclamant le droit pour toutes et tous de faire des études longues, ils défendent leur avenir, le nôtre, celui du pays.

Ces revendications, le gouvernement a décidé de les ignorer. Depuis plus d’un an, le ministre de l’Éducation nationale a méprisé tous les cadres démocratiques dans lesquels les membres de la communauté éducative exprimaient massivement leurs désaccords. 

Aujourd’hui, pour se faire entendre, la jeunesse descend dans la rue. Elle y rencontre une répression féroce. Les violences policières ont atteint un degré inouï. Les témoignages, images et vidéos qui circulent sont insupportables à tous ceux qui sont attachés aux principes démocratiques et républicains.

En manifestant, ces jeunes exercent un droit constitutionnel. Mettre en cause ce droit, comme le fait le ministre Blanquer, c’est mettre en danger notre démocratie. Le rôle de l’exécutif est de permettre à toutes et tous d’exercer ce droit en toute sécurité. Au lieu de cela, le gouvernement utilise la peur pour dissuader la jeunesse de s’exprimer. C’est honteux, irresponsable et dangereux. Un pays qui enseigne ainsi la soumission et la peur à ses enfants à coup de flashball n’est pas digne de s’appeler démocratie. Un pays qui laisse sa jeunesse se faire molester sacrifie son avenir.

Le Parti communiste français apporte aux manifestants blessés son plus grand soutien. Dans les jours et les semaines à venir, les communistes seront aux côtés des jeunes mobilisés, devant les établissements et dans les cortèges, afin de les protéger des provocations et des violences policières. Avec elles, avec eux, nous exigeons le retrait des réformes du lycée, du baccalauréat et de l’enseignement supérieur.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.